LES EFFETS SECONDAIRES DES VACCINS

Des avis de médecins et chercheurs


Nous avons souhaité apporter ici des éléments d'information sur les effets secondaires des vaccins.
Nous publions uniquement des videos de médecins ou scientifiques.
Ces videos circulent sur le net et sont visionnées par beaucoup de monde. Alors autant en discuter.
Montrez ces videos à votre médecin : il est le plus apte à les évaluer.

Le plus important : ne prenez pas ces informations pour argent comptant, mais plutôt comme des éléments à -éventuellement- inclure dans votre réflexion.

Ames sensibles : s'abstenir. Le contenu de certaines videos est affreux !! Les titres parlent d'eux-mêmes.

On parle dans ces videos "des vaccins", et parfois il n'est pas précisé s'il s'agit des vaccins ARNm ou des vaccins classiques. Donc ne faites pas d'amalgame et ne jetez pas tous les "vaccins" à la poubelle !

Les médecins et chercheurs (spécialisés dans le domaine) qui souhaiteraient commenter ces videos sont les bienvenus. Leurs commentaires seront publiés (avec ou sans leur nom, comme ils le souhaitent).
Pour cela ils peuvent nous écrire à cafedeslibertes@protonmail.com
Partager cette page par Courriel


Vous souhaitez vous inscrire à notre newsletter (être informé des nouveaux articles, des programmes des Café des Libertés à venir, des actions à venir)



Vous voulez connaître les ingrédients bizarres des vaccins ?
Robert Young vous présente ses analyses au microscope :
L'article original de l'auteur en anglais www.drrobertyoung.com
Traduction française sur Reaction19 Reaction19

Plusieurs médecins de l'audience sur le vaccin de la Food and Drug Administration (FDA) ont affirmé vendredi 17 septembre que le vaccin contre la COVID-19 tue plus de personnes qu'il n'en sauve et est à l'origine des mutations du coronavirus comme la variante dite « Delta ».


Après huit heures de témoignages, le Comité consultatif de la FDA sur les Vaccins et les Produits biologiques connexes a voté à 16 contre 2 contre le programme de rappel du COVID-19 proposé par Joe Biden.

Au cours de cette audience, le Dr Steve Kirsch, directeur du COVID-19 Early Treatment Fund, a affirmé que les injections tuent plus de personnes qu’elles n’en aident.

« Je vais concentrer mes remarques aujourd’hui sur l’éléphant dans la pièce dont personne n’aime parler : les vaccins tuent plus de gens qu’ils n’en sauvent », a déclaré le Dr Kirsch par téléconférence.

« Aujourd’hui, nous nous concentrons presque exclusivement sur les sauvetages de décès COVID et l’efficacité des vaccins, car on nous a fait croire que les vaccins étaient parfaitement sûrs. Mais ce n’est tout simplement pas vrai ».

« Par exemple, il y a quatre fois plus de crises cardiaques dans le groupe de traitement dans le rapport de l’essai à 6 mois de Pfizer », a poursuivi Kirsch. « Ce n’était pas de la malchance. Le VAERS montre que les crises cardiaques sont survenues 71x plus souvent après ces vaccins par rapport à tout autre vaccin ».

« En tout, 20 personnes sont mortes qui ont reçu le médicament, 14 sont mortes qui ont reçu le placebo. Peu de gens l’ont remarqué ».

« Même si les vaccins avaient une protection de 100%, cela signifie toujours que nous avons tué deux personnes pour sauver une vie », a-t-il ajouté.

Kirsch a également expliqué que les données sur les décès dans les maisons de retraite montrent qu’environ la moitié des vaccinés sont morts, alors qu’aucun des non-vaccinés n’est mort.
Source: https://twitter.com/i/status/1439011760862867456

Le Dr Jessica Rose, immunologiste et biologiste virale, a noté que, sur la base des données du VAERS, les risques liés au vaccin l’emportent sur les avantages chez les jeunes, en particulier les enfants, soulignant que les réactions indésirables à l’injection ont été multipliées par mille en 2021 par rapport à la dernière décennie.

« Il y a une augmentation de plus de 1000% du nombre total d’événements indésirables pour 2021 et nous n’en avons pas fini avec 2021 », a déclaré Mme Rose.

Rose a également déclaré que les données suggèrent que les vaccins COVID sont à l’origine de l’augmentation des mutations du COVID, comme les variants « alpha » et « delta ».

« L’émergence de ces deux variants et leur regroupement ultérieur ont eu lieu à proximité temporelle du lancement des produits COVID en Israël », a-t-elle déclaré.

« Israël est l’un des pays où l’on pratique le plus d’injections, et il ressort de ces données que ces produits n’ont manifestement pas réussi à conférer une immunité protectrice contre les variants émergents et à prévenir la transmission », a-t-elle ajouté.

Toute l'audition en intégralité (8h !)


Article en anglais sur www.infowars.com
Article en français sur https://reseauinternational.net

En Espagne, l'ex-ministre et le président du collège médical quittent précipitamment le premier débat officiel télévisé sur la "pandémie" en entendant le bilan officiel des morts causé par le "vaccin".
Victoire des médecins résistants par KO.



Les enfants ont 50 fois plus de « chances » de mourir du pseudo « vaccin » que du covid… Et c’est le Dr.Michael Yeadon, ex Vice Président et Directeur scientifique de Pfizer qui le dit !



Le pathologiste en chef allemand sonne l’alarme sur les blessures mortelles causées par le vaccin Covid : « Le vaccin est la cause de la mort dans 30 à 40 % des autopsies de personnes récemment vaccinées »


Le directeur de l’Institut pathologique de l’Université de Heidelberg, Peter Schirmacher, a effectué plus de quarante autopsies sur des personnes décédées dans les deux semaines suivantes la réception d’un vaccin Covid-19 et a exprimé son inquiétude face à ses conclusions .

Schirmacher a déclaré que 30 à 40 % des personnes qu’il a examinées sont mortes du vaccin et qu’à son avis, la fréquence des conséquences mortelles des vaccinations est «sous-estimée».

À la suite de ses découvertes, Schirmacher a appelé à davantage d’autopsies de personnes vaccinées pour déterminer davantage si les vaccins sont liés à des décès. Il a averti que le nombre élevé de cas non signalés de décès par vaccination est dû au fait que “les pathologistes ne remarquent rien sur la plupart des patients qui meurent après et possiblement d’une vaccination”.

Malgré la sonnette d’alarme concernant les vaccins, beaucoup ont émis les conclusions de Schirmacher, l’Institut Paul Ehrlich qualifiant les déclarations du directeur d'”incompréhensibles”. Le laquais du chancelier, l’immunologiste allemand principal Thomas Mertens, a immédiatement rejeté les conclusions : “Je ne connais aucune donnée qui permet de faire une déclaration justifiable ici et je ne suppose pas un nombre non déclaré.”

L’immunologiste Christian Bogdan de l’hôpital universitaire d’Erlangen, membre de la Commission permanente de vaccination (STIKO), a également contredit l’hypothèse de Schirmacher d’un « nombre élevé de complications de vaccination non signalées, voire de décès » .

Malgré les critiques, Schirmacher a reçu le soutien de ses propres rangs, et l’Association fédérale des pathologistes allemands a déclaré que davantage d’autopsies de personnes vaccinées décédées dans un certain délai après la vaccination doivent être effectuées.

Le responsable du « Groupe de travail Autopsie » de cette association voulait informer les médecins généralistes et les autorités sanitaires. Fondamentalement, les médecins des patients décédés dans les jours ou semaines suivants la vaccination doivent demander une autopsie en cas de doute ou les autorités sanitaires doivent prendre des mesures.

L’Association fédérale des pathologistes l’avait déjà demandé en mars dans une lettre au ministre de la Santé Jens Spahn (CDU), mais cela est resté sans réponse.

Bien sûr, il convient de noter que l’avertissement de Schirmacher pourrait faire perdre à diverses sociétés pharmaceutiques des milliards de dollars d’activités à long terme, ce qui explique ses conclusions ont été scrutées et ternies par l’agenda pro-vaccin.

Cependant, la réputation et le sérieux de Schirmacher ne peuvent être ignorés.

Schirmacher lui-même dirige déjà un projet d’autopsie sur des personnes décédées du Covid-19, qui est subventionné par l’État. Il a ensuite élargi l’attention et a commencé à effectuer des autopsies sur plus de 40 personnes vaccinées décédées. Alors que ses résultats ne représentent qu’une petite taille d’échantillon, il s’agit d’une inquiétante d’un tableau plus large : 30 à 40 pour cent sont morts de la vaccination elle-même. Le pathologiste a cité “des effets secondaires rares et graves de la vaccination – tels que la thrombose veineuse ou les maladies auto-immunes”.

En réponse aux critiques, Schirmacher a nié un manque de compétence, déclarant: “Les collègues ont définitivement tort car ils ne peuvent pas évaluer cette question spécifique avec compétence.” De plus, le directeur a déclaré qu’il n’essayait pas de semer la peur et qu’il n’était pas opposé aux vaccinations, car il a lui-même reçu le vaccin.

Source : https://theexpose.uk

Un parlementaire anglais énonce la liste des morts & des effets secondaires graves enregistrés dans la base de pharmacovigilance anglaise.



Intervention d’un ancien Pfizer sur les Vaccins lors de la manif du 31 juillet à Paris contre le PassSanitaire !



Des vérités éclatent lors d’une réunion privée de médecins à propos des injections



La seconde dose de vaccin et les thromboses sur des personnes en bonne santé. Une infirmière témoigne "On en voit tellement, je ne comprend pas pourquoi ça ne remonte pas, je suis révoltée"


lien sur twitter

Le Dr. Ryan Cole, pathologiste, expose les images des tissus humains lésés par la protéine spike suite aux injections. Cœur, poumons, reins, ovaires, testicules, foie…



En Suisse : 96 myocardites liées au vaccin anti-Covid


20minutes.ch - le lundi 30 aout
myocardites liées au vaccin

Un médecin de l’armée américaine révèle que plus de soldats sont morts du vaccin que du COVID



Selon un cardiologue américain, “Le vaccin est l’agent biologique le plus mortel, le plus toxique jamais injecté dans un corps humain”


Le docteur Peter A. McCullough, né le 29 décembre 1962 à Buffalo, dans l’État de New York, (MD, MPH, FACC) est un professeur de médecine américain. Il est actuellement vice-chef de médecine interne à la Baylor University Medical Center à Dallas au Texas ainsi que professeur principal en médecine interne à l’Université A&M du Texas Health Sciences Center.

Dr Lee Merrit : les vaccins ARNm sont potentiellement des armes


Le docteur Lee Merrit, médecin de formation classique, a obtenu son diplôme de médecine à l'école de médecine et de dentisterie de l'Université de Rochester, elle a été chirurgienne orthopédique de la colonne vertébrale pendant 27 ans, elle a étudié les armes biologiques, elle a effectué son stage au centre médical naval national de Bethesda au Maryland en médecine interne, puis elle a été résidente en chirurgie orthopédique au centre médical naval de San Diego, elle a passé 10 ans comme chirurgien militaire un peu partout.
Elle a reçu la bourse Lewis Goldstein en chirurgie de la colonne vertébrale, la seule femme au monde ayant reçu cela
Elle a été le porte-parole de "Des Médecins pour la préparation aux désastres"

Dr. Richard Fleming : Event 2021 - Tout ce que vous devez savoir sur le covid


Le docteur en physique, spécialiste du gain de fonction (compétence d’ajouter des caractéristiques à des virus, des bactéries, etc.), Richard Fleming nous explique comment il en est venu à la conclusion que le virus n’est pas d’origine animale

Armin Koroknay : les effets des vaccins sur le sang


Armin Koroknay est un scientifique spécialisé en toxicologie.
Video sans son, mais avec texte.

L'effroyable avertissement du Dr Charles Hoffe – Le pire est à venir avec le vaccin ARN-Messager !


Le Dr Charles Hoffe affirme que les caillots sanguins dont on entend parler et qui, selon les médias, sont très rares, sont les gros caillots qui provoquent des accidents vasculaires cérébraux et apparaissent sur les IRM… Dix patients sur 900 souffrent toujours de problèmes médicaux graves et chroniques (paralysie de Bell entre autres), quatre mois plus tard.

Michael Yeadon avoue : la vaccination ? Crime contre l'humanité !


Michael Yeadon : ex-directeur scientifique chez Pfizer

Dr Robert Malone : The Vaccine Causes The Virus To Be More Dangerous


Robert Wallace Malone est un biologiste moléculaire, épidémiologiste, spécialiste des maladies infectieuses. Il a été un des pionniers de la technologie de l’ARN messager et a participé à son développement.

Dr Vladimir Zelenko


Vladimir Zelenko est un médecin de famille ukraino-américain connu pour la promotion d'un cocktail de trois médicaments d'hydroxychloroquine, de sulfate de zinc et d'azithromycine dans le cadre d'un traitement expérimental ambulatoire pour COVID-19 qu'il a promu comme le protocole Zelenko

Finlande le 9 juin 2021


Ano Turtiainen, Parlementaire, a averti les membres du Parlement et les Médias que s’ils continuaient à tromper les gens sur les vaccins Covid, ils pourraient devenir les complices d’un crime de génocide.

Voici son discours complet traduit en français :

Honorable Président, le rapport de la commission mentionne un large éventail de défis réels pour la sécurité de la Finlande. Ce rapport manque cependant d’un défi très sérieux à la sécurité de la Finlande et des Finlandais dans notre vie quotidienne actuelle. Je fais référence à ces soi-disant vaccins COVID qui ont également divisé notre peuple en deux ; éveillé et égaré.

Chers membres du Parlement, je vais maintenant vous donner les informations suivantes afin que vous ne puissiez plus jamais plaider l’ignorance après avoir entendu ces informations sur le risque auquel les citoyens finlandais ont été exposés. La Finlande injecte actuellement à ses citoyens des toxines déguisées en vaccins COVID. Écoutez attentivement. Aucun de ces poisons injectés déguisés en vaccins COVID n’a d’autorisation de mise sur le marché en Finlande, mais seulement une autorisation de mise sur le marché conditionnelle de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Les termes d’une licence conditionnelle stipulent que l’autorisation est conditionnelle, je cite : Les informations disponibles doivent démontrer que les avantages du produit médical l’emportent sur ses risques.

Deuxièmement, chers collègues, malgré la répétition des médias, nous n’avons jusqu’à présent officiellement aucun décès par COVID en Finlande. Selon THL (équivalent au CDC), les causes officielles de décès à partir de l’année 2020 ne seront pas publiées avant 2022. Cependant, selon Fimea (équivalent au VAERS), 78 personnes sont décédées des vaccins COVID en Finlande et il y a 1 306 rapports d’effets indésirables graves et 3 630 rapports non traités. On estime qu’environ 57 % des déclarations traitées ont des effets indésirables graves. La source est Fimea (www.fimea.fi).

Troisièmement, une licence de mise sur le marché conditionnelle pour ces toxines qui sont déguisés en vaccins COVID dit également, citant : Le demandeur doit être en mesure de fournir des informations cliniques complètes à l’avenir. Chers collègues, ce texte est tiré directement du site Web de l’Agence européenne des médicaments (EMA). J’ai dit ici plusieurs fois qu’il s’agissait d’une expérience humaine. En violation du Code de Nuremberg, les Finlandais n’ont pas été informés qu’il s’agissait d’une expérience humaine.

Maintenant, avec ce discours, je vous ai tous fait prendre conscience, ainsi que les médias, qu’il s’agit d’une expérience humaine et que ses résultats sont terribles. En comparaison, l’expérience de vaccin Pandemrix qui avait échoué auparavant a été arrêtée avec 32 fois moins d’effets secondaires que ce que nous avons actuellement. Alors, maintenant je vous demande à tous : combien de personnes devraient encore mourir ou être blessées avant que nous n’interrompions ce massacre ?

Chers collègues, vous êtes maintenant conscients de cette menace sécuritaire extrêmement grave à laquelle notre nation est confrontée et que les inconvénients des injections l’emportent sur les avantages. Vous n’avez plus de raison de ne pas agir pour sauver notre nation. Enfin, si vous continuez à tromper nos concitoyens en leur racontant par exemple des contes de fées selon lesquels les vaccins sont sûrs et ont une licence de commercialisation, vous êtes intentionnellement impliqué dans plusieurs crimes, le plus grave d’entre eux peut être même un génocide. Encore une fois, je vous rappelle à tous ici : un crime devient intentionnel lorsqu’il est commis en connaissance de cause.

Maintenant, vous êtes tous au courant. Merci.


Le vaccin MODERNA

détails


Le vaccin ASTRAZENEKA

détails